Derdaele et van Splunteren se partagent les lauriers à Zolder

Derdaele et van Splunteren se partagent les lauriers à Zolder

- Deuxième victoire pour Dylan Derdaele cette saison

- Max van Splunteren se relance au championnat

- Grouwels creuse l’écart dans la classe

Des tribunes remplies et une ambiance de fête. Le Circuit de Zolder était ce week-end « The place to be » pour les passionnés de sport automobile, le DTM faisant à cette occasion son retour dans le Limbourg. Dans ce cadre prestigieux, la Porsche Carrera Cup Benelux a contribué au spectacle et les 16 pilotes au départ ont proposé deux courses très disputées. 

 

Course 1 : Derdaele de bout en bout, Grouwels gagne en classe B

 

Le soleil est printanier au moment où les pilotes de la plus rapide des coupes monomarques du Benelux s’apprêtent à s’élancer pour la première confrontation samedi après-midi. A l’extinction des feux, le poleman Dylan Derdaele (Belgium Racing) parvient à résister aux assauts incisifs de Max van Splunteren (Team GP Elite) et emmène les 15 autres voitures du peloton. Rejoints rapidement par Xavier Maassen (DVB Racing), les leaders réussissent à creuser l’écart, mais deux neutralisations de course viennent réduire leurs efforts à néant.

 

Lorsque la seconde voiture de sécurité entre dans la voie des stands, il reste trois minutes et Derdaele sait que tout va se jouer à l’issue d’un sprint final haletant. Mais le Belge ne craque pas et remporte une deuxième victoire cette saison devant van Splunteren et Maassen. Quatrième à franchir la ligne d’arrivée, Loek Hartog (Bas Koeten Racing) rétrograde à la huitième position, le Néerlandais de 16 ans ayant été pénalisé de cinq secondes pour un départ anticipé. De quoi permettre à Jurgen Van Hover (Speedlover) et Daan van Kuijk (Team GP Elite) de compléter le Top 5.

 

En classe B, Ziad Geris (Team GP Elite) semblait bien parti pour s’imposer, mais c’était sans compter sur un duel avec le pilote A Lucas Groeneveld (Team GP Elite) l’obligeant à sortir de la trajectoire. Roger Grouwels (RaceArt) et Nicolas Saelens (Belgium Racing) en profitaient pour s’emparer des deux premières places dans le virage Bianchi et ne plus jamais les quitter. Bas Barenburg (RaceArt) et Jeroen Kreeft (Squadra Aragosta de Snoexx) terminaient respectivement quatrième et cinquième derrière Geris.

  

Course 2 : revanche pour van Splunteren, confirmation pour Grouwels

 

Dimanche, le scénario de la veille se répète : une lutte à trois pour la victoire, avec Dylan Derdaele (Belgium Racing) qui s’empare du leadership au départ devant le poleman Max van Splunteren (GP Elite) et Loek Hartog (Bas Koeten Racing). La bagarre prend toutefois fin à la mi-course, van Splunteren s’échappant seul en tête après un contact entre Derdaele et Hartog.

 

Malgré cinq secondes de pénalité à cause d’un départ anticipé, van Splunteren décroche son premier succès de l’année, 7 dixièmes devant Derdaele et près de trois secondes devant Hartog. « Nous avons réalisé une belle opération ce week-end », sourit le Néerlandais. « Après avoir perdu des points précieux à Spa, cette victoire et la deuxième place d’hier nous permettent de nous relancer au championnat. J’aurais aussi voulu m’imposer hier, mais je n’avais pas le rythme suffisant. Ce n’est que partie remise à Zandvoort, où j’espère briller à domicile. »

 

Derrière le trio gagnant, Xavier Maassen (DVB Racing) a animé les débats. Le Néerlandais est parti deux fois à la faute dans le premier virage… avant de remonter à la quatrième place devant Jesse van Kuijk (GP Elite) et Jurgen van Hover (Speedlover).

 

A l’image de van Splunteren, Nicolas Saelens (Belgium Racing) comptait bien profiter de la joute dominicale pour prendre sa revanche sur Roger Grouwels (RaceArt) dans la classe B. Mais le Belge a écopé d’un « drive through » dans les premiers tours après avoir envoyé Ziad Geris (GP Elite) en tête-à-queue… Un fait de course dont Grouwels profitait pour gérer tranquillement son avance. Le solide leader du championnat en classe B devançait finalement Geris et Saelens.

 

« Ce ne fut pas la plus belle course de ma vie, mais j’ai décidé de la jouer tactique », précise Roger Grouwels. « J’ai pensé avant tout au championnat, qui reste mon objectif principal cette saison. Avec deux victoires ce week-end, nous avons réalisé une excellente opération et cela nous permettra d’aborder l’épreuve de Zandvoort sereinement. »

 

Après deux premiers meetings très réussis, les concurrents de la Porsche Carrera Cup Benelux bénéficient d’une quinzaine de jours pour préparer la manche suivante. Du 7 au 9 juin, ils retrouveront leur 911 GT3 Cup sur le circuit de Zandvoort, dans le cadre des Pinksterraces !

 

 

Calendrier Porsche Carrera Cup Benelux 

 

3-4 mai : Circuit de Spa-Francorchamps – FIA WEC Spa
17-19 mai : Circuit Zolder – DTM
7-9 juin : Circuit Zandvoort – Pinksterraces
19-21 juillet : TT Circuit Assen – DTM
13-15 septembre : Nürburgring – DTM
28-29 septembre : Circuit Barcelona – Blancpain GT Series

Contactez-nous
A propos de Porsche

Press room Porsche Belgium réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

Profil du groupe

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement trois activités articulées autour de marques fortes :

  • D’Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules des marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. Il est le premier distributeur de voitures en Belgique avec une part de marché d’environ 21% et 1,2 million de véhicules en circulation. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,4 milliards d’euros et 113,0 millions d’euros en 2018.
  • Belron (détenu à 54,10 %) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 35 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des clients des assurances. Elle a également étendu ses services aux marchés de la réparation et du remplacement automobiles et en cas de dommage immobilier. Le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,8 milliards EUR et 225,7 millions EUR en 2018.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 115 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 174,1 millions d’euros et 28,6 millions d’euros en 2018.

Porsche
Grand'route | Grote baan 395
1620 Drogenbos